HIFI France

Forum entre professionels et particuliers, sur la Hifi, la Musique et l'Image.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Goldring DR150

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isalula
Posteur néophyte
Posteur néophyte


Messages : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Le Goldring DR150   Dim 22 Juin - 13:05

Le Goldring DR150

La fiche signalétique

Bande passante
18 à 20 000 Hertz
Rendement
110 déciBels
Impédance
32 Ohms
Conception
Semi-ouvert/circum-aural
Type
Electrodynamique
Poids
330 Grammes
Tarif
100,00 Euros actuellement
130,00 Euros à son lancement

Le prélude

Goldring ça vous dit certainement quelque chose ? Moi aussi, enfin, pour ses platines vinyles ou ses cellules mais nada pour ses casques. Je n’ai donc pas percuté quand j’ai vu des casques estampillés Goldring en vitrine. J’ai pensé qu’il s’agissait d’une marque aussi éphémère qu’exotique et même après avoir réalisé j’ai pensé que cela était le fruit d’un rachat du nom par une firme dont la philosophie de conception et la qualité de production n’avaient plus aucun rapport avec le fondateur de la marque. Un petit tour sur le Net plus tard et j’avais révisé mon opinion.

Je ne pensais pas que cette marque était aussi ancienne : 1906 ?! Mais ne nous égarons pas. L’objet dont il est question aujourd’hui est un casque Haute-Fidélité au sein d’une gamme comprenant quatre références : DR50, DR100, DR150 et plus récemment NS1000.

Un casque de conception anglaise… et de fabrication chinoise. Une démarche industrielle omniprésente à laquelle nous sommes confrontés à travers la grande majorité des acquisitions que nous sommes amenés à faire dans notre vie quotidienne…

Vu l’offre pléthorique locale en matière de casque l’occasion était très tentante : Je décidais de tendre une oreille sur ce modèle. Même si j’étais à la recherche d’un casque dédié aux soirées TV tardives de la Directrice* à ce moment là, j’étais mu plus par la curiosité qu’autre chose en dépit d’un topic fleuve sur Head-Fi dont la teneur avait de quoi balayer pas mal de réticences.

*Madame Isalula

Le topo

Le casque universel n’existe pas et le DR150 n’est pas l’exception qui confirmera cette règle.

Il excelle sur les écoutes de B.O.F. d’inspiration Classique. Les envolées sont impétueuses sans projection d’aucune sorte. Il fait preuve d’une excellente dynamique, l’ampleur et la bande passante sont satisfaisants : J’ai entendu mieux, mais dans une autre gamme de prix.
Les registres sont équilibrés, les graves tenus, sans traînage ni lourdeur. Ses points forts ? L’aération et la rapidité, à condition d'être associé à une bonne source : Les instruments sont détachés les uns des autres, on peut suivre sans difficulté tel ou tel instrument. C’est un rapide, à la pression acoustique très élevée associée à une faible impédance.

Homogénéité, rapidité et transparence : Un premier contact globalement positif avec toutefois la certitude que ce n’est pas un casque que j’utiliserai durant des heures, l’écoute s’avérant assez fatigante au bout d’un moment.
Changement de style pour des écoutes jazzy, world, pop et songwriting. Damned ! Le charme n’agit plus.
En effet, le DR150 est desservi par son caractère impétueux : Là où j’attendais de la douceur, de la séduction j’ai ressenti de l’énergie. Le gros souci réside dans la restitution des voix : Il n’est pas à son avantage qu’il soit confronté ou non à mes autres casques.
En effet, ça scintille en dépit d’un rodage préalable. Pas de polémique siouplait ou je pleure.

Page 3 Article 12 du Manuel : "Un casque facile à driver ne signifie pas qu’il soit aisé à associer"

L’un d’entre vous peut-il sortir de la torpeur dans lequel est plongé votre camarade lové contre le flanc du radiateur ?

Où en étais-je ? Ah oui !

C’est donc un casque que j’associerais à une source plus chaleureuse qu’analytique (Naim ou Rega par exemple) ou à tubes pourquoi pas ?

Quid de la confrontation avec mes autres casques ? Le DR150 délivre des graves moins profonds qu’un Sennheiser HD 650. Son médium est moins séduisant que celui d’un AKG K340. Mais ce qu’il restitue lorsqu’il est utilisé dans ce que je considère comme son style musical de prédilection, il le fait fort bien. Ce qui m’avait accroché dès le départ, c’est la perspective qu’il offre. Il sait émouvoir : Les envolées sont restituées avec vivacité. La dramaturgie est bien présente.

Le problème se situe dans un haut-médium/aigu sibilant. Un Head-Fier évoquait ce défaut en précisant qu’un rodage de 250 heures était nécessaire pour corriger ce trait de caractère. Pas de polémique siouplait sinon je pleure à nouveau.

J’ai beaucoup de respect pour les gars d'Head-Fi, mais j’étais sceptique vis à vis d’un tel laps de temps.

Le design du Goldring est sobre sans être austère. Comparé au HD 650 et au K340 il ferait pâle figure, les deux challengers précités étant plus séduisants, plus aboutis dans le choix des matériaux également. Mais le mettre en lice face à eux ne serait pas équitable dans la mesure où on ne joue pas dans la même catégorie. Il est robuste et les matériaux qui le composent sont basiques (plastique et tissu) mais ne suscitent aucun reproche.

Par contre chapeau bas pour la qualité des connexions et du cordon : Un câble Qed monobrin de 3 mètres non captif et monté en jack 3,5 offrant d’intéressantes perspectives pour les tweakeurs et autres amateurs du fer à souder. Une conception plus ergonomique vis à vis d’autres casques y compris plus haut de gamme.

Le casque serre beaucoup les premiers temps. Ca s’améliore ensuite pour atteindre un niveau de confort correct. Le seul gros reproche se situe dans le crantage de l’arceau pas assez précis à mon goût. Le port est stable et son poids ne pose aucun problème.

Le packaging est similaire aux trois modèles de la gamme DR : Un boîtier transparent en plastique moulé dans lequel casque, cordon et un adaptateur jack 3,5/6,35 connectable sont enchâssés. Une connectique native surprenante pour un casque dont la vocation ne me paraît pas dédiée d’emblée à l’usage d’une source de type baladeur.





Voili voilou…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Goldring DR150
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goldring GR1 passe à SL-1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HIFI France :: Audio :: L'audiomobile :: L'univers du CASQUE et de leurs amplis dédiés-
Sauter vers: